Pubelle Ils en parlent...
Ils en parlent...
Les médias en parlent...

LES BONS BOUQUINS

Une agence de pub est sur le point
de fusionner avec une autre.
Les complots se trament, les
alliances se forment, certains
pactisent avec l'ennemi alors que
d'autres entrent en résistance.
La perspective d'une vague de
licenciements réveille les requins.
On découvre l'envers du décor d'une entreprise en temps de crise.

Emmanuelle ROBIN
"Isa"

Combien de pierres du Colorado
vaut un cadre supérieur ?
Peut-on être licencié faute de bons
lacets ?
Y a-t-il une date de péremption
pour les cadres ?
À l'époque des salariés kleenex,
nous sommes tous des produits
jetables.
... Au rythme d’un polar,
Babette Auvray-Pagnozzi nous
entraîne dans les coulisses de la pub.
Vous verrez l’envers du décor :
Les manipulations, les coups bas,
le harcèlement, les trahisons.
Des sujets abordés avec talent,
mais surtout avec beaucoup
d'humour et tendresse.

Cris DUSSUCHAUD
"Le Populaire du Centre"

Quand le publicitaire montre la
lune, regarde son doigt.
Il y a de fortes chances qu'il n'aie pas
les mains propres.
Comment survivre en milieu hostile et
rester ce que l'on est : un montreur
de lune ?
Babette en connait un rayon, de
lune, et on accroche Ă  ce thriller
de bureau parigot.

Annie DAVID
"La Charente libre"

Table ronde et interview de l'auteur.

Emission culturelle animée par
"Michel CANONICA
et Philippe VANINI"

... Ce roman nous ouvre les chambres
sécrètes de la pub et nous plonge, au
rythme d'un polar, dans son univers
impitoyable. Pubelle nous fait voir
l'envers du décor : les complots, la
manipulation, le harcèlement, les
coups bas, les trahisons. Et les
employés qui s'agitent comme des
souris dans une boîte à chaussures.
Mené comme un triller, mais
caustique et pétillant d'humour.

"Focus"

Dans la première partie de
«99 F», son livre-phénomène,
Frédéric Beigbeder donnait une
idée assez précise de ce qu'est
l'univers de la publicité.
Il manquait Ă  ce regard une touche
féminine. Avec «Pubelle»,
Babette Auvray-Pagnozzi, qui connaît
le métier comme sa poche, a eu le
bon goût de ne pas transformer son
expérience en collage d'anecdotes.
Elle raconte une vraie histoire oĂą
les histoires vraies et la fiction
dansent une gigue de tous les diables.
C'est gai, frais, sexy et bien-sûr,
univers d'extra-terrestres oblige, parfois totalement hallucinant.
VoilĂ  un premier roman
qui mérite une bonne pub.

Pierre VAVASSEUR
"Le Parisien"

... Pubelle entraîne le lecteur dans
les coulisses de la pub, lĂ  oĂą on
transforme les Ĺ“ufs en air-bags,
les réunions en défilés de mode,
les commerciaux en DDT et les
créatifs en casseurs d’assiettes.
De son expérience de directeur
de la création et PDG d’agence,
Babette Auvray-Pagnozzi tire son
premier roman, frais et pétillant
comme une coupe de champagne.

Alain Pierre DAGUIN
"Presse-Océan"
Les lecteurs aussi

Un très bon moment
Une histoire prenante, Ă  lire au
deuxième dégrée. J'ai aimé le regard
lucide (mais jamais cynique) de
l'auteur et son humeur, tout en
finesse. J'ai aussi aimé son style,
ludique, pas du tout classique. Elle
s'amuse avec les mots comme David et Catherine le font dans le livre. Ca doit être un des talents des createurs de la pub. Et j'ai adoré, à la fin, son message d'espoir. Bref, j'ai passé un très bon moment. Je vous le conseille.

Par "Bribrun"

PUBELLE
Babette Auvray-Pagnozzi
L'avis des clients
A lire absolument ! note : 10/10

Un très bon livre qui montre l'envers
du décor et le quotidien d'une agence
de publicité.
A recommander pour ceux qui veulent
savoir comment se conçoivent les
campagnes de publicité.

Duguay Michel

Pubelle
Babette Auvray-Pagnozzi
Super ! Ma note : 10/10

Un bouquin très prenant.
Ca se lit comme un petit polar. Quand on est dedans on ne peut plus arrĂŞter.
J'ai découvert le monde de la pub,
comme je ne l'avais jamais imaginé
et j'ai suivi les personnages
en prenant parti. En plus c'est drĂ´le.
Si vous voulez passer un bon
moment, allez-y!

Alexis Maison
Mails:

Subject : du coca pétillant

Je viens de découvrir que tu es l'auteur du bouquin que je suis en train de dévorer !! Pubelle, génial ! C'est pas comme un verre d'eau qu'il se boit mais comme un bon verre de coca pétillant (j'adore le coca :))
Et faire avancer la pub, c'est un peu le métier que j'ai choisi, le même que le tien d'ailleurs

Amandine Coulombel

Subject : une bulle

Je viens de finir Pubelle. Tu m'as réconcilié avec l'agence ! C'est vrai. Cette tendresse, cette gentillesse, cette fraicheur que tu décris avec tant de bienveillance, je ne la voyais plus. Ton livre est une bulle, j'irai m'y réfugier quand j'aurai des doutes. Et bravo pour la fin ! Surprenante, jouissive, vive.
Merci.

Pierre Delobel

Subject : drôle, enlevé, sensible

Je rentre de La Rochelle et j'ai dévoré ton livre dans le train!
Je suis complètement bluffée par tes talents d'écrivain, j'ai beaucoup aimé, c'est bien écrit (avec des pages très touchantes), drôle, enlevé, sensible et puis tous les ingrédients qui font que le lecteur ne peut pas s'arrêter de lire avant le dernier mot de la dernière page !
Vraiment bravo. Tu as tous les talents, ça va finir par être énervant ! (je blague of course). Merci encore pour ce beau moment de lecteure où j'ai aussi appris plein de choses (le décalage bien sûr!)

Caroline Charron

Subject : fraîche, piquante et pétillante

Merci pour ce petit détour dans ta pubelle. Ton écriture se boit comme une boisson fraîche piquante et pétillante dont je tairais bien sûr la marque.
Joli Pic à la fin dans la salle de cinéma.
Bravo et Ă  bientot.

Marc Desmasieres

Subject : hypnotique

Hypnotique, léger, gai, trépidant. Un sucré-salé avec un zeste de sexe. On le dévore avec bonheur.

Andrée Seng-Ohayon

Subject : verdicte

Ça démarre sur les chazpeaux de roues comme une journée normale d'un directeur de création. On se laisse vite prendre au jeu des personnages et à leurs intrigues. Le point le plus négatif, car il faut bien qu'il ait une ombre au tableau, c'est la fin !!!!!!!! On n'a pas envie qu'il s'arrête.

David Nunes Ruano

Subject : " pubelle 2 "

Je l'ai adoré. J'attends le " pubelle 2 " avec impatience.
J'ai pour la 1ère fois depuis longtemps passé mes vacances à lire. Tu étais dans la liste, je ne l'ai pas regretté. Quel talent, il ne faut pas s'arrêter là.

Elizabeth

Subject : bravissimo !

Drôle, ah oui, quoique quelque fois j'aurai bien eu une "toute tite" larme à l'œil si je m'étais laissé faire... J'ai a-do-ré ton bouquin et j'attends le prochain. Tous les souhaits de succès à Pubelle.

VĂ©ronique Desessard

Subject : fini

J'ai terminé de lire Pubelle et je me suis régalée. Bon, enfin, bref, j'ai trouvé ton livre très bien et je voulais juste te dire: Bravo!

Charlotte

Subject : la plus belle

Je voulais prendre mon air d’intello blasé et sortir du lot de tes fans en faisant une critique acide. Un bouquin sur la pub ? Rien de nouveau, Beig avait écrit bien avant toi et c’était plutôt réussi.
Le problème c’est que j’ai A-DO-RE. Le ton décalé, tes phrases ludiques (tiens, j’en ai noté au moins trois sur mon carnet perso) et ce regard lucide et moqueur que tu poses sur les gens. Ce bouquin te ressemble : frais, positif et joyeux. Après le cynisme de Beig, l’optimisme de Bab. Ca fait du bien. Tout compte fait, 18 euros est un meilleur retour sur investissement que 99 francs.

Alain

Message téléphonique :

Pubelle est un clin d’œil aux initiés. Je suis bien rentré dedans et je l’ai lu avec un petit sourire. J’ai retrouvé le monde de la pub avec ses tics et ses tocs.
Tout colle à la réalité, sauf la fin, où les gentils gagnent. Ça, on le sait, ça n’arrive jamais. Ton regard est tendre, mais le style est vif, nerveux et alerte avec le sens de la forme et de la formule. Très bons dialogues.
Il ne me reste qu’à te souhaiter d'atteindre les 100 000 exemplaires.

Jean-François

Subject : je le déguste

…depuis, je le déguste. Réussite belle à Pubelle!e.

Julie Pasteyer

Subject : l’histoire est prenante

Dites-moi que c'est de la fiction! Ces personnages ont un esprit carnassier et aucun respect de leurs semblables. J’aurai giflé Annick, Gladys et même Nicolas. Je pense que vous avez voulu faire une comédie de mœurs, avec des personnages caricaturaux. Ou bien, si c’est ça le monde de la pub, je suis bien contente d’avoir choisi de faire ma carrière dans le médical. En tout cas, Pubelle m’a passionné.
L’écriture est fluide, l’histoire est prenante et l’affrontement entre le gentil et le méchant est bien mené. Et, dieu merci, la fin est jubilatoire.
Bien cordialement

Sylvie

Subject : On s'y croirait

Je viens de lire ton livre. Plus vrai que nature. On s'y croirait.

Thierry Gautelier

Subject : Certaines choses

J'ai bien lu votre livre. Certaines choses sont très bien vues et hélas tellement vraies. Quoique parfois presque en deçà de la réalité. Mais si on racontait vraiment ce qui se passe, personne n'y croirait n'est-ce pas?
Cordialement

Benjamin

Subject : Pubelle

Ce livre n'est pas un livre sur la publicité. C'est un livre sur la vie en agence de publicité. C'est une fresque caustique et vraie qui ne fait pas regretter d'avoir quitté cette vie que j'ai moi-même vécue pendant 38 ans.

Martine Collet, directeur artistique

Subject : Humour et pétillance.

J'ai fini de lire votre livre . J'ai beaucoup aimé votre style avec l'humour et la pétillance qui vous caractérise. Je l'ai lu d'une seule traite, en m'amusant beaucoup. Je vous ai cherché et peut-être un peu trouvé dans Savana ?
C'est pas beau le monde de la Pub. Vive le Jour Sans Pub!

Florence Jourdet